Le petit bonhomme aux allumettes

Qu’est ce que l’énergie ?

Il est impossible de mettre une image sur l’énergie. Différente de l’air, elle circule partout, même là où il n’y a pas d’espace. Invisible, même un microscope ne pourrait la mettre en lumière. Insaisissable, quand on veut l’attraper, elle nous échappe.
Elle est comme le disent les Taoïstes tout et rien à la fois. « Le Tao est tel un puits : sans cesse utilisé mais jamais tari. Il est comme le vide éternel : empli d’infinies possibilités. Il est caché mais toujours présent. » Tao Te King, Lao Tseu.

Comprendre l’énergie c’est donc la ressentir. Qui n’a jamais senti que la situation allait empirer ? Qui ne s’est jamais senti requinqué après un passage en forêt ? Qui ne s’est jamais senti vidé à la perte d’une personne chère ?

Tous les êtres sont inter-connectés. Si nous prenons des exemples plus clairs, les animaux de compagnie peuvent attendre leurs maîtres devant la porte alors que ces derniers sont à plusieurs kilomètres de leurs domiciles ; les parents peuvent ressentir quand quelque chose d’important est arrivé à leur enfant ; les couples se surprennent souvent à penser aux mêmes choses en même temps ; les amis se retrouvent à s’appeler simultanément.
Nous entretenons tous, tous les jours, des connexions avec les personnes qui nous entourent.

Ces liens invisibles ne sont pourtant pas toujours en notre faveur. Si certains nous emplissent de joie, d’autres nous vident littéralement de notre énergie.

Donner de soi, de sa présence, de ses idées c’est donner son énergie aux autres. Quand il y a réciprocité, l’énergie circule. Quand une seule personne donne, les autres prennent alors l’énergie du donneur qui a la longue finit par s’épuiser d’abord psychologiquement puis physiquement.

Pour entretenir ce « capital énergie », la Médecine Traditionnelle Chinoise a mis en place parmi ces différentes techniques (acupuncture, tuina, pharmacopée chinoise…) des exercices de Qi Gong. Quasiment statiques, ils servent à renforcer l’énergie vitale et optimiser ainsi les fonctions de l’organisme grâce à l’énergie de l’Univers.

 

Comment distinguer les connexions toxiques des connexions bénéfiques ?

Les connexions toxiques ou liens d’attachement – à opposer avec liens d’amour – sont lourdes, elles nous fatiguent psychologiquement et physiquement. Ce sont des ruptures (émotionnelles, professionnelles, amicales…) pas ou mal terminées  qui nous plongent dans un ressassement sans fin. Même lorsque l’on ne voit pas une personne pendant plusieurs années, il est possible de continuer à la nourrir de notre énergie via ces liens énergétiques.

Pour en finir avec ces boucles infernales il existe plusieurs solutions :
– Essayer de rompre ces liens seul.e comme le suggère le diaporama de Jacques Martel que vous trouverez ci-dessous.
Faire une séance d’énergétique. Surtout si le mal-être persiste malgré le petit bonhomme aux allumettes.

 

En conclusion, si vous n’arrivez pas à tourner une page, si vous vous sentez vidé sans savoir pourquoi ou si vous voulez juste vous retrouver mieux en vous-même, et ce, même si vous ne ressentez pas l’énergie, testez le petit exercice ci-dessous qui ne vous prendra que 5 minutes. Si je n’ai pas réussi à vous convaincre peut-être les résultats de cet exercice le pourront-ils ?

 

Via en-1-mot

1 Response

Laisser un commentaire