Cette vidéo le prouve encore, certaines méconnaissances des agressions provoquent des réactions alambiquées.

D’abord, comme beaucoup de statistiques l’ont souligné récemment, la plupart des agressions sexuelles n’ont pas lieu dans une ruelle sombre au crépuscule mais dans un lieu connu avec une personne dont on se méfie peu (membre de la famille, collègue, ami, mari…).

S’il peut arriver qu’un agresseur viole une inconnue, je doute fortement qu’il attende le poum-poum short fluo ou la jupe courte. Non, son repérage sera différent. Comme tout prédateur, il cherchera une proie qui ne résistera pas. Une proie qui aura du mal à fuir parce que dans un endroit perdu (forêt, berges), parce qu’en talons hauts… une cible dite « molle » dans notre jargon à nous.

Mettez Anissa Meksen en brassière ET short et bizarrement, personne ne s’approchera. Pourquoi ? Parce que la détermination se lit dans son regard. Ça ne veut pas dire qu’Anissa Meksen habillée comme ceci ne pourrait pas être ciblée, cela vu juste dire que sa posture fera avorter l’agression dans l’œuf (Big up Marina Carrère d’Encausse, j’ai pas eu le temps de te dire merci depuis ton carton rouge!).

Les habits ne sont pas la cause des agressions mais ils peuvent causer la désynchronisation.

 

Amazon Training Self Défense Féminine la désynchronisation

De la désynchronisation à l’agression

Tout prédateur qui convoite un bien ou un corps aura une phase de repérage basée sur la désynchronisation.

Qu’est ce que la désynchronisation ?

La désynchronisation est le fait de ne pas se fondre dans son environnement.
Prenez un groupe de chanteur. Si parmi ce groupe une personne chante à contre-temps, elle sera désynchronisée donc plus remarquée que les autres. Il en va de même dans la vie quotidienne pour les agressions.
A Paris par exemple, la mode est sobre : couleurs foncées, jeans. Si vous décidez comme moi de mettre un pantalon bleu flashy, vous sortirez du lot. Mais sortir du lot ne veut pas dire être agressée, sortir du lot veut dire attirer plus l’attention, être potentiellement ciblée. A Londres par exemple, la mode est au court, vous vous fonderez plus dans la masse avec votre combi short préférée.

Cette adaptation à son environnement ne concerne pas que les habitudes vestimentaires mais aussi les habitudes de vie : allure de marche (pas pressé des parisiens contre allure cool des provençaux etc etc), discours : vous ne parlerez pas de la même façon en famille qu’à un colloque…

Qui dit attirer l’attention dit aussi être parfois testée. Que fait un lion après avoir repéré une gazelle qui a l’air désynchronisé ? Il va essayer de s’en approcher le plus possible jusqu’à ce qu’elle soit à distance de dîner. Alors oui, le lion ne peut pas parler à la gazelle, c’est là que ma comparaison doit cesser.
Il en est de même pour un agresseur, une fois la personne repérée, ciblée, il va essayer de voir si sa cible est rentable ou si les risques qu’il va prendre sont au-delà des bénéfices qu’il va obtenir.

Si nous prenons un exemple simple, un agresseur qui recherche un iPhone, ne voudra certainement pas se faire refaire le nez parce que sa cible était un peu trop déterminée. Il préférera cibler une autre personne plus absente, dans ses pensées, dans sa musique ou perdue.
En Amazon Training, certains jeux de rôles visent à nous faire prendre conscience de notre environnement et de la façon dont agissent les agresseurs.

Donc si je résume, la tenue vestimentaire ne fait pas tout. Par contre, il est nécessaire de connaître quelques paramètres des agressions pour les prévenir.

Une femme en brassière et en jupe n’est pas provocante. Elle est désynchronisée par rapport aux gens qui l’entourent dans un lieu donné à un moment donné.

Après je suis d’accord avec toutes celles qui trouvent qu’être vigilante au quotidien n’est pas normal. Moi aussi j’aimerais me balader avec ma musique dans les oreilles, dans ma jolie robe courte d’été sans être inquiétée. Dans mon monde de licornes, la seule chose inquiétante serait de ne pas voir d’arc-en-ciel. Mais en attendant que ce monde arrive (oui je suis optimiste), restons les pieds sur terre et conscientes de notre environnement.

1 Response

Laisser un commentaire